Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Rwanda – L’histoire d’un cultivatrice de fraises

Pelagie Akimanizanye, 37 ans, mère de trois enfants, originaire de la colline de Bushoki, dans la région pittoresque de Nyirangarama, au nord du Rwanda, est un témoignage du pouvoir de la persévérance et du travail acharné. Orpheline à l’âge de 14 ans, Pelagie s’est lancée dans une aventure agricole qui a marqué sa vie. Elle a commencé à cultiver des fraises sur un modeste terrain loué de 450 m², fournissant avec diligence toute sa production à la célèbre entreprise Sina Gerard.

Sa vie a pris un tournant remarquable lorsqu’elle s’est engagée dans les bonnes pratiques agricoles (BPA) de l’ICU par l’intermédiaire de l‘école d’agriculture de terrain (FFS). C’est là que Pelagie a pris conscience du potentiel inexploité de son exploitation de fraises. Son dévouement et les compétences acquises dans le cadre du programme lui ont permis d’investir dans des terres supplémentaires et d’étendre sa ferme à une superficie impressionnante de 1 000 m².

 « Avant l’arrivée de l’ICU, nous cultivions de manière naturelle, mais lorsque l’ICU est intervenu, il y a eu une amélioration ; la récolte a augmenté »

Aujourd’hui, la réussite de Pélagie se traduit par une croissance exponentielle de ses revenus. Il y a dix ans, elle récoltait 30 kilos de fraises par semaine, ce qui lui rapportait environ 4 500 RWF (environ 4 euros). Aujourd’hui, sa récolte hebdomadaire a quintuplé pour atteindre 150 kilogrammes, ce qui lui rapporte un revenu de 90 000 RWF (environ 90 euros). Cette augmentation significative des revenus est le résultat direct du soutien et des interventions de l’ICU, en collaboration avec la Fondation du Collège Sina Gerard (CFSG).

« Nous remercions le projet de l’ICU parce que nous avons atteint un niveau exceptionnel »

En outre, la participation de Pélagie aux associations villageoises d’épargne et de crédit (VSLA) a favorisé une culture de l’épargne qui a eu un effet transformateur sur sa vie. Grâce à l’amélioration de sa situation financière, elle a pu payer l‘éducation de ses enfants et investir dans des intrants agricoles de qualité.

Le parcours de Pelagie, qui est passée d’une orpheline en difficulté à une productrice de fraises prospère, est une source d’inspiration. Il met en évidence l’impact transformateur de l’enseignement agricole et des systèmes de soutien communautaire sur l’autonomisation des individus et l’amélioration des conditions de vie.

________________________________________________________________________________________________________________

.

.

.

.

.

.

.

.

Condividi l'articolo

Leggi anche

13 mars 2024

Dans le but de favoriser un avenir plus durable et responsable pour la ville de Nabeul, l’Institut pour la Coopération...

22 février 2024

Le 21 février 2024 à Nabeul, s’est tenu l’événement de lancement du projet PRO-ÉCO (PROtection, conservation et valorisation des ÉCOsystèmes...

9 février 2024

Le projet ProAgro a pu démontrer comment la coopération peut contribuer efficacement au renforcement des petites et micro entreprises du...

Informazioni anagrafiche

Indirizzo di Residenza

Formazione

Lingue

Selezionare le lingue parlate

Esperienza lavorativa

Esperienze precedenti con ONG/aziende private e istituzioni pubbliche

Caricamento file

Carica la tua lettera di presentazione
Carica il tuo CV aggiornato

Contatti

Come hai saputo di questa posizione?

Sostienici

FAI UNA DONAZIONE

Bonifico bancario
IBAN: IT74 M0503403252 000000007392
SWIFT BIC: BAPPIT21AL0
Presso: Banco BPM – Roma ag. 52, Viale dei Parioli 39 e 37/B, 00197 Roma RM DONA GRATUITAMENTE IL TUO 5X1000 ALL’ICU. CODICE FISCALE 80046590586

Addebito automatico su c/c bancario

* Le donazioni effettuate in favore dell’ICU sono fiscalmente deducibili